#JEP2018 : atelier cuisine avec le Chef Pierre Caillet !
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
Dimanche 16 septembre, le chef étoilé Pierre Caillet participe aux Journées européennes du patrimoine au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. L'occasion de promouvoir le terroir normand mais également de sensibiliser le public à la protection des ressources maritimes.

C'est en 2007, à Valmont, en Normandie, que Pierre Caillet reprend Le Bec au Cauchois, une vieille auberge nichée au cœur du pays de Caux. Après un cursus en France et à l’étranger, le chef originaire de Picardie tombe rapidement sous le charme du terroir local et s’attache à le promouvoir au quotidien dans ses plats.

Et ça marche ! Toque d’Or internationale en 2009,  Meilleur Ouvrier de France en 2011, une étoile au Guide Michelin en 2012, Toque de l’année des Toques Française en 2018… le talent de Pierre Caillet est récompensé à maintes reprises.

Ses sources d'inspiration ? « La nature environnante et mon potager qui jouxte le restaurant », confie le chef âgé de trente-sept ans. « Nous nous attachons chaque jour à faire découvrir et à partager avec nos clients, cette Normandie riche de produits de traditions et d'histoire. J'essaye de retranscrire le goût originel des produits. Certains d'entre eux comme le Cresson de fontaine, le Saucisson des Marins, ou bien encore la Liqueur Bénédictine, toujours produite à Fécamp, font partie intégrante de cette histoire gastronomique locale ».

Le chef étoilé récolte les légumes de son potager, apportant de la fraîcheur et de l'authenticité à ses plats. « La saisonnalité, c'est l'impératif. Ce sont en effet les jardins et la nature environnante qui nous donnent les grandes lignes de la carte et des plats qui verront le jour.  J'essaye par exemple de retranscrire une émotion autour du végétal ». Dans ses compositions culinaires, Pierre Caillet innove et met le légume à l'honneur : « Le légume devient un élément prédominant, accompagné de sa viande ou de son poisson, et plus l’inverse ».

Dans son restaurant, le chef ne cuisine que des produits locaux. « Les clients oublient souvent que, comme pour les fruits et légumes, il y a une saison pour certains poissons, notamment pour leur laisser le temps de se reproduire ». Pierre Caillet privilégie les produits issus de la pêche locale et durable : « Je m'approvisionne en poissons provenant exclusivement de la région ». En 2015, le chef signe la charte des restaurateurs engagés pour la préservation des ressources de la mer de l'Association Ethic Ocean.

Des valeurs que le chef transmettra lors de démonstrations culinaires autour du poisson lors des Journées européennes du Patrimoine, le dimanche 16 septembre. « C'est un honneur pour moi de participer à ces journées d’échanges et de partage, et d’autant plus, dans un écrin comme le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation ».